•                                   lorsque dans ta vie  rien ne va plus

     

     

    Lorsque dans ta vie, rien ne va plus, que les problèmes tourmentent ton esprit et que l'argent te cause tant de soucis, repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.

     

    Lorsque trop d'erreurs ont été commises, que tout ton univers menace de s'écrouler et fatigué, tu sens la confiance t'abandonner, repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.

     

    Tu sais, la vie est parfois étrange avec son lot de surprises et d'imprévus, il ne nous est pas donné de savoir à l'avance combien d'étapes nous devrons franchir ni combien d'obstacles nous aurons à surmonter avant d'atteindre le bonheur et la réussite. Combien de gens ont malheureusement cesse de lutter alors qu'il n'aurait peut-être fallu qu'un pas de plus pour transformer un échec en réussite.

     

    Et poutant, un pas à la fois n'est jamais trop difficile. Tu dois donc avoir le courage et la ténacité nécessaire pour faire ce petit pas de plus en affirmant que la vie est une grande puissance amie qui se tient toujours à tes côtés, prête à te porter secours.

     

    Tu verras alors que cette attitude appellera du plus profond de toi-même, des forces de vie que tu ne soupçonnais même pas et qui t'aideront à réaliser ce que tu entreprendras.

     

    Mais surtout et avant tout, rappelle-toi bien, quand dans ta vie, des moments difficiles viendront, repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne pas.

     

    Quand la route est remplie d'obstacles et que tu n'attends aucun miracle. Il est permis de t'arrêter mais non d'abandonner. Quand le succès te fuit et que le doute t'envahit peut-être qu'à ton insu tu es tout prêt du but. C'est quand tu as essayé qu'il ne faut pas abandonner.

     

     

     

     

     

    un peu de musique

    Une musique amoureuse

    Sous les doigts d'un guitariste

    S'est éveillée, un peu triste,

    Avec la brise peureuse ;

    Et sous la feuillée ombreuse

    Où le jour mourant résiste,

    Tourne, se lasse, et persiste

    Une valse langoureuse.

    On sent, dans l'air qui s'effondre,

    Son âme en extase fondre ;

    Et parmi la vapeur rose

    De la nuit délicieuse

    Monte cette blonde chose,

    La lune silencieuse

     

    Germain Nouveau.

    « »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :