• Le Petit Prince Chapitre 21.

      Le Petit Prince

    Chapitre 21.

    C'est alors qu'apparut le renard.

    -Bonjour, dit le renard.

    -Bonjour, répondit poliment le petit prince, qui se tourna mais ne vit rien.

    -Je suis là, dit la voix, sous le pommier.

    -Qui es-tu? dit le petit prince. Tu es bien joli...

    -Je suis un renard, dit le renard.

    -Viens jouer avec moi, lui proposa le petit prince. Je suis tellement triste...

    -Je ne puis pas jouer avec toi, dit le renard. Je ne suis pas apprivoisé.

    -Ah! Pardon, fit le petit prince.

    Mais après réflexion, il ajouta :

    -Qu'est-ce que signifie "apprivoiser"?

    -Tu n'es pas d'ici, dit le renard, que cherches-tu?

    -Je cherche les hommes, dit le petit prince.Qu'est-ce que signifie "apprivoiser"?

    -Les hommes, dit le renard, ils ont des fusils et ils chassent. C'est bien gênant! Il élèvent aussi des poules. C'est leur seul intérêt. Tu cherches des poules?

    -Non, dit le petit prince. Je cherche des amis.Qu'est-ce que signifie "apprivoiser"?

    -C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie "Créer des liens..."

    -Créer des liens?

    -Bien sûr,dit le renard. Tu n'es encore pour moi qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde...

    -Je commence à comprendre, dit le petit prince. Il y a une fleur... je crois qu'elle m'a apprivoisé...

    -C'est possible, dit le renard. On voit sur la Terre toutes sortes de choses...

    -Oh! ce n'est pas sur la Terre, dit le petit prince. Le renard parut très intrigué :

    -Sur une autre planète ?

    -Oui.

    -Il y a des chasseurs sur cette planète-là ?

    -Non.

    -Ca, c'est intéressant! Et des poules ?

    -Non.

    -Rien n'est parfait, soupira le renard.

    Mais le renard revint à son idée :

    -Ma vie est monotone. Je chasse les poules, les hommes me chassent. Toutes les poules se ressemblent, et tous les hommes se ressemblent. Je m'ennuie donc un peu. Mais si tu m'apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres. Les autres pas me font rentrer sous terre. Le tien m'appelera hors du terrier, comme une musique. Et puis regarde! Tu vois, là-bas, les champs de blé? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c'est triste! Mais tu as des cheveux couleur d'or. Alors ce sera merveilleux quand tu m'auras apprivoisé! Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j'aimerai le bruit du vent dans le blé...

    Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince :

    -S'il te plaît... apprivoise-moi! dit-il.

    -Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n'ai pas beaucoup de temps. J'ai des amis à découvrir et beaucoup de choses à connaître.

    -On ne connaît que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Il achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi!

    -Que faut-il faire? dit le petit prince.

    -Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t'assoiras d'abord un peu loin de moi, comme ça, dans l'herbe. Je te regarderai du coin de l'oeil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t'asseoir un peu plus près...

    Le lendemain revint le petit prince.

    -Il eût mieux valu revenir à la même heure, dit le renard. Si tu viens, par exemple, à quatre heures de l'après-midi, dès trois heures je commencerai d'être heureux. Plus l'heure avancera, plus je me sentirai heureux. À quatre heures, déjà, je m'agiterai et m'inquiéterai; je découvrira le prix du bonheur! Mais si tu viens n'importe quand, je ne saurai jamais à quelle heure m'habiller le coeur... il faut des rites.

    -Qu'est-ce qu'un rite? dit le petit prince.

    -C'est quelque chose trop oublié, dit le renard. C'est ce qui fait qu'un jour est différent des autres jours, une heure, des autres heures. Il y a un rite, par exemple, chez mes chasseurs. Ils dansent le jeudi avec les filles du village. Alors le jeudi est jour merveilleux! Je vais me promener jusqu'à la vigne. Si les chasseurs dansaient n'importe quand, les jours se ressembleraient tous, et je n'aurais point de vacances.

    Ainsi le petit prince apprivoisa le renard. Et quand l'heure du départ fut proche :

    -Ah! dit le renard... je pleurerai.

    -C'est ta faute, dit le petit prince, je ne te souhaitais point de mal, mais tu as voulu que je t'apprivoise...

    -Bien sûr, dit le renard.

    -Mais tu vas pleurer! dit le petit prince.

    -Bien sûr, dit le renard.

    -Alors tu n'y gagnes rien!

    -J'y gagne, dit le renard, à cause de la couleur du blé.

    Puis il ajouta :

    -Va revoir les roses. Tu comprendras que la tienne est unique au monde. Tu reviendras me dire adieu, et je te ferai cadeau d'un secret.

    Le petit prince s'en fut revoir les roses.

    -Vous n'êtes pas du tout semblables à ma rose, vous n'êtes rien encore, leur dit-il. Personne ne vous a apprivoisées et vous n'avez apprivoisé personne. Vous êtes comme était mon renard. Ce n'était qu'un renard semblable à cent mille autres. Mais j'en ai fait mon ami, et il est maintenant unique au monde.

    Et les roses étaient gênées.

    -Vous êtes belles mais vous êtes vides, leur dit-il encore. On ne peut pas mourir pour vous. Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu'elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes, puisque c'est elle que j'ai arrosée. Puisque c'est elle que j'ai abritée par le paravent. Puisque c'est elle dont j'ai tué les chenilles (sauf les deux ou trois pour les papillons). Puisque c'est elle que j'ai écouté se plaindre, ou se vanter, ou même quelquefois se taire. Puisque c'est ma rose.

    Et il revint vers le renard :

    -Adieu, dit-il...

    -Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux.

    -L'essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir.

    -C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.

    -C'est le temps que j'ai perdu pour ma rose... fit le petit prince, afin de se souvenir.

    -Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l'oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose...

    -Je suis responsable de ma rose... répéta le petit prince, afin de se souvenir.

     

    Antoine de Saint Exupery.

    « Le fermier et les alouettesDis-moi un mot, fais-moi un geste. »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Août à 20:29

    J'adore ce roman, je l'ai lu et relu des centaines de fois.

    2
    Mardi 14 Août à 04:14

    Merci beaucoup pour cette si belle lecture

    Je ne la connaissais pas !

    Je te souhaite un beau mardi ma Simone

    Gros bisou

    3
    Vendredi 17 Août à 14:42

    merci ma belle trop beau le ptit prince

    4
    Lundi 20 Août à 10:44

    bonjour je viens te remercier pour ton gentil commentaire sur mon blog à mon tour de te rendre visite et voilà que je tombe sur une très belle histoire que j'adore celle du petit prince  je l'ai en livre et je l'ai donner à mon petit fils pour le lire il adore merci pour ce beau partage j'espère que tu va bien ? et que tu as passer un très bon week end  prend soin de toi

    bisous de

    Béa

    5
    Lundi 20 Août à 18:31

    bonsoir ma douce amie et oui moi le "petit Prince" je l'ai sous toutes ses formes plusieurs livres depuis ma plus tendre enfance je li et reli j'adore st EX

    6
    Vendredi 24 Août à 20:56

    Bonsoir Provence

     

    Merci de ta visite et de ton gentil commentaire

     

    J'ai lu et beaucoup apprécié le livre de St Exupéry. On aime à le relire et merci pour ce bel article

    Je reviendrai te visiter, ce soir mes yeux sont fatigués, il faut que je ferme le PC

     

    Je te souhaite un excellent weekend

     

    amitié   rebecca

    7
    Dimanche 26 Août à 14:37

    Bonjour mon amie

    J'ai le livre depuis ma jeunesse, j'adore !!!

    J'espère que tu vas bien ainsi que ton mari et tes petits compagnons 

    à 4 pattes et à plumes

    Gros bisous et bon dimanche 

    ton amie  Janine

     

     

     

    8
    Dimanche 26 Août à 15:36

    coucou ma douce amie  Jeanine et bien tu sais ce matin j'ai pris lla photo des chiens pour mettre dans le forum plus tard .ici toujours chaud mais plus la canicule   certains jours 24° et d'autres 30°

    mes petits animaux vont tous bien  Pierre aussi ,moi ça pourait aller mais j'ai des démangeaisons affreuses sur la tête mais le corps aussi,j'essaie tout mais aucuns effets une amie m'a envoye de ,l'uile D'argan et aussi le schampoing avec mais encore rien ..Enfin que veux-tu je "gratte" impossible de prendre mieux car si j'ouvre la grande porte ils fillent ,là il y a papa,maman et bébé canaris gloster corona et consort la couleurs "schimmel" le premier bébé male corona est dans une cage seul car le père le battait mais je vais essayer de le remettre avec les autres et au cas ou ce sera le père qui sera seul car dans les oiseaux lorsque un male est né le pére ne veux pas savoir ,mais ensuite dans une cage il peux y avoir 6 male fini les bagarres,que veux-tu la nature n'est pas toujours belle

    9
    Dimanche 26 Août à 16:42

    Oh moi aussi j'aime cette histoire,

     je suis même allée le voir en film,

    pas mal non plus!

    Bonne fin de week end

     bisous

    Marjolaine

    10
    Jeudi 30 Août à 14:00

    Bonjour ma douce amie

    Et oui la jalousie pas seulement avec les oiseaux 

    mais aussi chez les autres animaux et les humains

    font  souvent pareil.

    Elle est jolie la photo de tes petits oiseaux

    Tu te grattes cela vient il d'un médicament que tu prends

    ou alors serais tu allergiques à un aliment ? c'est bien ennuyeux

    tu n'as pas fait d'analyses ?

    J'espère de tout coeur que cela va passer

    Passe une belle après-midi ici le ciel est gris

    mais sans pluie

    Gros bisous pour toi salutations à ton mari et des câlins

    pour tes petits compagnons

    Janine

     

    Novembre 2015

    11
    Jeudi 30 Août à 15:30

    coucou merci jeanine pour ton message et bien tu sais pour les démangeaisons j'ai tou fait   j'ai consulter au début le rhumatologue qui a failli me faire  "creuver" en me donnant de l'agapantine je suis tombée deux fois,,pas possible de me relever du lit "ppi au lit" plus aucune mémoire,plus pouvoir écrire,plus marcher enfin il me faisait mourir du coup mon généraliste m'a enlevé doucement son medicament,et petit a petit je suis redevenue, apeu pres "normale" a part évidemment les vertèbres arthroseés avec aussi des hernies donc bien mal au dos..j'ai consulter aussi un dermato,prise de sang ect ect et toujours ça gratte et certain jour c'est affreux...alergies ??la fibromialgie ??? on ne peux rien y faire,j'ai pour la téte un serum et le corps un beaume que je passe quand je ne supporte plus voilà tu vois rien de grave mais qui brise la vie,demain Gaston mon proprietaire et sa compagne vient nous chercher pour aller a 65 km visiter une grotte dans le village qu'il nous avait emmener déjà en ballade,de temps en temps il vient nous chercher il est super c'est un ex champion de rugby sinon nous ne sortons jamais,seulement le jeudi chez Leclerc,en plus je ne peux pas marcher des heures mais avec Gaston ho!là!là! souvent je me force mdr.... presque 2m et 110kg moi a côté une nainelol

     

    mille bisous ton amie Simone

    12
    Jeudi 30 Août à 16:26

    La gazette du jour

    Coucou du jeudi

    Avec un petit rayon de soleil,

    pour embellir ton après midi.

    Je te souhaite beaucoup de courage pour

    tes soucis de santé.

    Un bisou ma douce

    Marjolaine

    13
    Vendredi 31 Août à 09:10

    Bonjour  mon  amie 

    Merci  pour  cette  jolie  histoire c'est  très  beau

    Bonne journée  a  toi  bises  amicale  de  Lucien

    Bravo  Bravo

    14
    Vendredi 31 Août à 17:26

    Bonjour et merci pour cette belle histoire,

    j'aime beaucoup ce roman.

    Merci pour ton passage sur mon blog.

    Bon week-end.

    Bisous d'amitié

    15
    Dimanche 16 Septembre à 16:35

    Merci de ton passage.Ton blog sent la lavande.Saint Exupéry a décollé pour la dernière fois de Bastia en Corse.Le Petit Prince est un roman universel que j'ai d'ailleurs mieux compris quand à plusieurs reprises j'ai effectué en petit avion le trajet Dakar-Toulouse ou Marseille !

    Venir à Bastelicaccia de Marseille dure au maximum une heure, cela vaut le coup de tenter la traversée !

    Bonne semaine. 

    16
    Mardi 18 Septembre à 15:06

    merci oui des que je finirais les examens médicaux (fin octobre la cataracte a un oeil et une semaine apres a l'autre ) j'irais voir mon Fils bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :